gui-plante-medicinale-chamanisme-druide

" On ne s'attend jamais à tout ce qui peut nous arriver quand on s'embrasse gaiement sous le gui "

Mythologie

 

Le Gui, grâce à sa forme, sa couleur verte qui ne s’éteint jamais et de ses baies, évoque la fertilité et l’immortalité. De cette croyance est née la tradition de s’embrasser sous des feuilles de Gui ou encore de s’en offrir, principalement au moment du solstice d’hiver, ces gestes sont le symbole de la chance et de la fertilité, et ce, dans tous les domaines.

 

Dans la tradition Druidique

 

Les Druides accordaient énormément de valeur au Gui qui pousse dans un Chêne, ce qui est très rare. La couleur verte de ses feuilles qui dure au-delà du rythme des saisons était le symbole de la longévité et de l’immortalité.

Le Gui était également un puissant symbole de protection contre les maladies, la foudre et toutes les influences négatives. Il était alors porté sur soi ou bien l’on disposait quelques branches sous son lit afin de bénéficier de sa puissante protection.

Le Gui était alors surnommé le « guérit tout », car en dépit du poison qui se trouve dans ses baies, le Gui avait un pouvoir de venir à bout de toutes les maladies.

La Lune et le Gui ont très souvent été associé l’un à l’autre, les Druides concoctait des potions magiques à base de Gui, et ils étaient d’ailleurs les seuls à connaître la façon de supprimer la toxicité de cette plante. Elle était traditionnellement utilisée pour soigner les crises d’épilepsie, les crampes ainsi que les symptômes de l’hystérie.

 

Anecdotes autour du Gui

 

Le Gui est une plante qui s’immisce sur les branches et le tronc des arbres en suçant leur propre sèves, mais celui-ci n’est pas totalement dépendant de l’arbre sur lequel il s’implante, en effet il produit lui-même sa propre chlorophylle. Énormément d’oiseaux raffolent des baies du Gui et participent ainsi à sa dissémination en emportant avec eux les graines du Gui. Il y a longtemps, les baies du Gui étaient utilisées pour la fabrication de la glu.

 

Loi des signatures

 

Le Gui, en s’implantant sur un arbre, installe une sorte de suçoir qui lui permet de se nourrir de la sève de l’arbre sur lequel il vit. Cette capacité a inspiré Rudolf Steiner, qui en a déduit que le Gui possédait la capacité d’aspirer les cellules cancéreuses. Cette capacité a depuis été largement prouvé, de là est née un médicament utilisé en thérapie contre le cancer.

 

Propriété médicinale

 

De par la forte teneur en poison contenu dans les baies du Gui, il est fortement déconseillé de le consommer en dehors de tout traitement médical.

bardane-druide-chamanisme-plante-médicinale

RITUEL

Arrive bientôt...

C'est par ici