cellule-anatomie-énergétique

Les Cellules

LE RÔLE DES CELLULES DANS LE CORPS HUMAIN

 

Notre corps humain comptabilise un peu plus de cent mille milliards de cellules ! En fonction de leur rôle au sein de notre organisme les cellules peuvent varier en taille, en forme et en composition pour pouvoir produire de l’énergie pour les activités de la vie. Les cellules passent leur temps à se diviser, se multiplier ce qui explique la transformation de nos corps humains à travers le temps et les âges…

Les cellules dont les fonctions sont similaires se regroupent afin de former des tissus. De même pour les tissus qui ont les mêmes fonctions, ils se rassemblent pour former des organes.

Il existe de plus, des groupements de cellules spécialisées dans la même tâche ; comme les globules rouges, les neurones, les macrophages, les cellules musculaires et les cellules de la peau.

 

 

MAIS À QUOI RESSEMBLE UNE CELLULE

cellule-schéma-anatomie-énergétique

La plupart des cellules sont formée d’une membrane extérieure dans laquelle se trouvent plusieurs petites structures qui « baignent » dans une sorte de substance gélatineuse que l’on nomme cytoplasme.

Les principales structures internes de la cellule sont :

 

  • La mitochondrie : substance qui rend possible la production d’énergie au sein de la cellule

  • Le noyau : généralement de forme ovale ou ronde, le noyau renferme le protoplasme et veille au bon fonctionnement de la cellule. C’est dans le noyau que se trouve l’ADN.

 

  • Le nucléole : c’est lui qui fabrique les protéines qui sont nécessaires au processus de division cellulaire.

 

  • Le réticulum endoplasmique : il est constitué d’un système de canaux situés entre le noyau et la membrane externe qui intervient dans la fabrication de protéines.

 

 

LES CELLULES : DE VÉRITABLES USINES MINIATURES

 

La vie cellulaire dépend d’un apport régulier de diverses matières premières ainsi que de l’élimination de déchets et de matières finies à travers la circulation sanguine. Cette activité est contrôlée par le noyau grâce à la production d’énergie et est constituée de trois étapes majeures :

 

  • Les matières premières : selon l’activité et la fonction de la cellule, uniquement certaines substances sont autorisées à pénétrer à l’intérieur de la cellule, qui sont obtenues grâce au système circulatoire de notre organisme (graisses, hydrate de carbone, acides aminés, …)

 

  • La fabrication : le processus de fabrication a lieu aux extrémités de la cellule à l’intérieur du réticulum endoplasmique ; les enzymes et les hormones sont des exemples de produits finis fabriqués par les cellules.

 

  • L’élimination : les déchets ainsi que les produits finis sont ensuite évacués de la cellule vers le sang pour être acheminés et évacués de l’organisme.

 

LES MITOCHONDRIES : CRÉATEUR DE CHAMPS MAGNÉTIQUE

 

Rappelez-vous, les mitochondries permettent de créer l’énergie physique de nos cellules, mais pas seulement, elles interviennent également dans la fabrication d’énergies subtiles d’après des études menées sur le fonctionnement des méridiens.

50 % de l’énergie fabriquée par nos cellules sert à l’activité de notre corps dans son utilisation quotidienne (marcher, respirer, courir, …) Le surplus, reste dans la cellule afin d’assurer son propre fonctionnement.

On peut comparer une cellule avec une pile ; elle est chargée positivement à l’extérieur et négativement à l’intérieur. C’est ainsi que chaque cellule produit sa propre activité électrique et son propre champ magnétique. C’est en partie de cette électricité que la cellule produit que provient l’énergie fabriquée.

Lorsque notre corps est malade, la charge électrique des cellules diminue, et ainsi leur activité diminue également, l’énergie est insuffisante pour transporter les produits finis au sein de l’organisme. On produit de l’électricité à chaque fois que l’on bouge un muscle, que notre sang et notre lymphe circulent, lorsque nous pensons et réfléchissons et lorsque nous produisons un effort.

Les mitochondries sont des micro-courants électriques, le corps humain lui-même fonctionne comme une pile fabriquant son propre courant électrique.

De nombreuses études ont démontré l’importance de l’électricité que notre organisme fabrique à différents niveaux, elle permet la régénération des tissus, et ce, à travers les nerfs notamment, mais également à travers les méridiens.